Se libérer de la charge mentale

La charge mentale est présente dans toutes les situations professionnelles.

En 2021, d’après une étude de l’IFOP, 92% des cadres (tous secteurs, âges et sexes confondus) continuent de penser au travail après les heures de bureau.

Autre fait marquant, la charge mentale impacte plus les femmes (notamment les mères de famille) que les hommes.

Cette dernière a malheureusement des impacts négatifs sur la vie personnelle des collaborateurs.

Alors comment se libérer d’une telle charge ?



Qu’est ce que la charge mentale de travail ?


La charge mentale est un ensemble d'opérations mentales effectuées par un salarié au cours de son activité professionnelle.

Ce sont les efforts de concentration, compréhension, adaptation, attention, pressions psychologiques ou encore les relations avec les autres… Toutes ces composantes constituent la charge mentale qui s’accumule tout au long de la vie professionnelle.


D’autres événements peuvent accroître la charge mentale comme les conflits au travail, les différentes exigences et contraintes, les formes de violences au travail…


A l'inverse, elle peut diminuer grâce un soutien social, avec de l'organisation mais aussi un bon climat relationnel.



Les signes d’une surcharge mentale au travail


Pour savoir si on est en surcharge mentale, il est essentiel de reconnaître certains signes qui ne trompent pas:


  • Une mauvaise performance

Trop de tâches simultanément, organisation et gestion difficiles.


  • Une multiplication des erreurs

En alternant responsabilités et tâches, la surcharge de travail entraîne des erreurs qui ne se produisent pas en temps normal.


  • Problème de mémorisation

La surcharge cognitive provoque des oublis fréquents


  • Irritabilité


La gestion des émotions devient compliquée et peut avoir des répercutions sur le climat relationnel.



Soulager sa surcharge mentale


1.Reconnaître que l’on souffre de surcharge mentale


Il faut identifier les signes et admettre que l’on soit en surcharge de travail afin d’éviter le burn out, ce genre de situation peut s’avérer urgente et vous devez réagir.


2. Revoir son organisation


Pour éviter toute surcharge de travail, il faut revoir l’organisation générale : son espace de travail, son emploi du temps, ses priorités, …. Par exemple, rédiger une to do list afin de prioriser et ne rien oublier ainsi que d’estimer si tout sera fait dans les temps puis l’améliorer.


3. Déléguer


Si vous savez que vous ne pourrez pas tout faire, apprenez à déléguer lorsque cela est possible. C’est un gain de temps qui participe à votre performance sur les tâches qui vous incombent.


4. Se fixer des limites


Retrouver un équilibre vie professionnelle vie personnelle, éviter de travailler en dehors de ses horaires prédéfinies.


5. En parler


Vous devez parler de votre situation à vos collaborateurs et à votre manager (ou supérieur hiérarchique/service RH). Pour argumenter, essayez de chiffrer les situations que vous traversez (nombre de mails, temps nécessaire pour effectuer une tâche, interactions supplémentaires avec la clientèle ou un prestataire, …)


6. S’accorder de vraies pauses


Lors de vos pauses, il faut couper tout contact avec ses tâches. Il est préférable de sortir prendre l’air que de rester devant un écran.




Identifier votre charge mentale rapidement pour pallier les effets négatifs sur votre santé pouvant se multiplier et vous suivre tout au long de votre vie. Il est possible que vous développiez des troubles gastro-intestinaux, des troubles du sommeil ou être atteints de dépression, d’isolement social, d'accidents vasculaires, …

En réalisant votre Document Unique d’Evaluation des Risques (DUER) vous pourrez identifier ses risques et les prévenir.



charge-mentale-travail


3 vues

Posts similaires

Voir tout