Le bien-être au Travail, oui mais ...

Dernière mise à jour : 13 mai

Le dossier RH de janvier 2022


La notion de bien-être est de plus en plus reprise, elle concerne notre vie perso, que ce soit pour illustrer les bons comportements que l’on nous recommande au quotidien pour améliorer notre santé : Mettez-vous au yoga et ouvrez vos chakras, générez du plaisir oui mais en pleine conscience, craquez pour cette pub de compléments alimentaires bio et personnalisés…

Bref, agissez enfin pour votre épanouissement et votre bonne réalisation.

Si parfois nous nous y perdons un peu côté perso parmi toutes ces sollicitations, côté pro à l’inverse, difficile d’imaginer comment ce concept peut venir guider concrètement et durablement notre quotidien au bureau. Bien-être et travail peuvent-ils réellement se confondre dans un même concept ? Et comment une TPE peut-elle mettre un pied dans le monde du bien-être au travail ?

Le bien-être au travail sera sans aucun doute repris de plus en plus par les politiques RH des entreprises et pour servir notamment la marque employeur. C’était déjà annoncé par le cabinet Deloitte qui plaçait en top des tendances 21 le fait de « Repenser le bien-être au travail » (https://www2.deloitte.com/fr/fr/pages/talents-et-ressources-humaines/articles/tendances-rh-2021.html).

Si les grandes entreprises commencent à intégrer ce concept, les plus petites structures ont encore du mal à se lancer en pratique. Cette politique de bien-être est d’autant plus sérieuse qu’elle constitue un facteur essentiel pour réduire les risques psychosociaux comme le rappelle l’INRS. Tout bon employeur doit être à l’écoute des risques qui touchent ses employés et aller au-devant en mettant en place des actions de protection.

Plus qu’une tendance, c’est donc la loi qui place le bien-être au cœur du fonctionnement de l’entreprise.

Notamment L'article L4121-1 du Code du travail qui fait apparaître cette notion : la loi rappelle à cette occasion que l'employeur a l'obligation de protéger la santé mentale et physique de ses employés et de « veiller à l'adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l'amélioration des situations existantes ».

Nous allons définir le bien-être au travail plus simplement par des actions qui peuvent viser à améliorer notre quotidien au bureau et augmenter notre motivation.

Selon un contexte professionnel propre à chacun nous pouvons parler de : communication, organisation, créativité, écoute et bienveillance.

Oui, ces mots vieux comme le monde sont partie prenante de cette nouvelle tendance.


Voici trois points que nous recommandons à une entreprise qui souhaiterait mettre en place des actions de bien-être au travail :

#1 COMMUNIQUER : Avec vos collaborateurs, de quoi ont-ils besoin ? Quel est leur ressenti ? Ont-ils des idées pour améliorer l’ambiance de travail ? Communiquent-ils tous ensemble ? Créons du lien ! Pour comprendre ses employés il faut donc s’intéresser à leur point de vue et prendre en compte leurs besoins et s’assurer que l’ambiance dans laquelle ils évoluent soit saine et constructive. Sans oublier qu'au-delà des conseils que l’on peut trouver sur Google, chaque entreprise à ses particularités, ses propres enjeux et doit tenir compte de ses priorités.

#2 ETRE FLEXIBLE : c’est souvent ce que l’on demande aux collaborateurs. Pourquoi ne pas montrer l’exemple ? La flexibilité peut s’appliquer de diverses façons : Favoriser le télétravail pour un meilleur équilibre vie pro/perso, définir des plages horaires de travail flexibles et non des heures fixes, faciliter la vie sur site en donnant accès à une salle de sport, créer un partenariat avec une cantine healthy qui livre les déjeuners, proposer des ateliers de relaxation pendant la pause déjeuner etc... Les idées sont nombreuses, à vous de faire correspondre votre contexte à toutes ces possibilités.

#3 DEVELOPPER : Développer les compétences de ses salariés est aussi une façon d’instaurer un bien-être par l’épanouissement. Intégrer, former, monter en compétences, faire évoluer va renforcer l’implication de votre collaborateur. Si le salaire est un élément vital, il reste insuffisant pour motiver au quotidien et se sentir « à sa place ».

Ce qu’il faut retenir est donc que le bien-être au travail peut exister sur différents niveaux, il est essentiel et à la portée de toute entreprise. Il faut croiser les besoins des collaborateurs et ceux de l’employeur pour ne faire qu’un …

Ah, mais ne serait-ce donc pas ça, tout simplement, la définition d’une entreprise ?

0 vue0 commentaire
fond écran.jpg